légende

En creux / Restitution de la commande photographique

24 juin 17 septembre 2023

Le CRP/ a célébré ses 40 ans en 2022. À cette occasion, il a lancé́ une commande à destination des artistes photographes professionnels. En écho à l’anniversaire des 10 ans de l’inscription du Bassin minier sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, les projets lauréats retenus ont pour thématique commune d’avoir tous un lien avec ce territoire emblématique de la région.
Dans le cadre de ses missions de soutien et d’accompagnement à la création, le CRP/ pilote la direction artistique de ces quatre projets pendant les dix mois de production jusqu’à la restitution qui prendra la forme de cette exposition collective.

Clément Brugger
Clément Brugger est né à Besançon en 1991. Il étudie l’image à l’École Supérieure d’Art et de Design de Nancy et à la Cambre à Bruxelles. Comprendre l’histoire de la photographie et les processus de fabrication qui déterminent notre manière de voir, est le point de départ d’une réflexion plus large sur l’image. Son projet est envisagé́ à la fois comme une exploration de l’écosystème des terrils et du lien entre la matière charbon et l’histoire de la photographie.
Clément Brugger s’est spécialisé́ dans la gravure laser sur bois. Durant le temps de la commande, il compte conjuguer son enquête de terrain à son approche singulière autour de la brutalité́ de ce matériau qui fait autant référence à l’ère carbonifère qu’aux origines du médium photographique.
Il vit et travaille à Valenciennes.

Isabella Hin
Née à Paris en 1993, Isabella Hin est diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2017 puis du Fresnoy – Studio national des arts contemporains en 2021. Elle développe la dualité́ entre l’image fixe liée au médium photographique et le mouvement des fluides afin de l’associer à la mémoire et aux souvenirs changeants. Immédiatement interpellée par la “salle des pendus”, elle aimerait se focaliser sur cet espace iconique lié à l’univers du mineur. Elle souhaite se concentrer sur ces corps-vêtements suspendus à des crochets, qui deviennent comme des corps chargés d’activité́ rendus inactifs. Des vêtements-corps que l’eau quitte.
Elle vit et travaille à Paris.

Hideyuki Ishibashi
Né au Japon en 1986, Hideyuki Ishibashi se forme à la photographie aux Beaux-Arts de l’Université́ Nihon à Tokyo puis intègre en 2018 la formation supérieure du Fresnoy – Studio national des arts contemporains. Il associe dans son travail différentes techniques et plusieurs strates d’images, souvent issues d’archives, pour explorer la relation entre imagination, mémoire et les liens invisibles entre la matière photosensible et le sujet. Son projet mettra en lumière l’état actuel du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais à travers trois étapes: expériences photographiques qui explorent la relation entre images fixées et supports photographiques créés avec des matériaux collectés sur les terrils (images-miroirs), recherche sur la situation actuelle des terrils (végétation, diversité́ et histoire), partage du processus de recherche et du contexte de production par le biais d’ateliers.
Il vit et travaille entre Paris et Roubaix.

Apolline Lamoril
Née en 1993, Apolline Lamoril a étudié́ à l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Elle poursuit un travail photographique et plastique autour des potentiels narratifs des images, et s’intéresse aux symboles et aux traditions visuelles.
Pour la commande, elle souhaite réaliser une enquête photographique et sociologique autour des références esthétiques et culturelles qui sous-tendent la culture supportrice du club de football du RC Lens, et plus spécifiquement autour de son lien historique et identitaire avec la culture minière.
Elle vit et travaille à Marseille.

Retrouvez-nous aussi sur :