légende

Rémi Guerrin / Limons

08 février 27 avril 2014

« Né en 1962 à Lille, Rémi Guerrin suit des études de photographie à l’institut Saint-Luc à Tournai (Belgique) puis il travaille dans les ateliers de Jean-Pierre et Claudine Sudre ainsi que Denis Brihat dans le Vaucluse. Cet apprentissage au sein de ces prestigieux laboratoires photographiques lui permet de perfectionner la technique du tirage qu’il considère dès lors comme une étape importante du processus de fabrication des images. Rémi Guerrin affirme une totale liberté à l’égard des sujets et des techniques qu’il emploie. Pratiquant le tirage argentique noir et blanc, il n’hésite pas à rompre cette homogénéité et utilise, des procédés primitifs tels que la gomme bichromatée, le tirage au charbon et le cyanotype. Découvertes à l’occasion de sa rencontre avec Nancy Wilson-Pajic, ces techniques sont devenues pour lui une composante essentielle de son travail. Il ne s’agit pas d’un simple effet de style : précises, minutieuses, ces photographies sont attentives à d’infimes détails, brindilles, cailloux, matières irrégulières rendues visibles par des lumières rasantes ; tous ces éléments qui seraient dissous dans l’opacité grisâtre d’un tirage argentique prennent ici, par l’utilisation de ces procédés, une place importante. »
Sylvain Lison

Par leur complémentarité, ces deux expositions n’en forment qu’une seule. Celle au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes montre un ensemble de 25 photographies sur des lieux urbains. L’exposition du CRP/ déploie une cinquantaine de photographies couvrant une période de quinze années de travail. Elle cherche à dévoiler la sensibilité toute particulière de cet artiste qui vit et travaille dans la région Nord – Pas-de-Calais. Il s’agit de sa première exposition personnelle d’envergure et de sa première édition monographique.
La proposition de l’exposition au Musée des Beaux-arts de Valenciennes fait suite à une invitation d’Emmanuelle Delapierre, conservatrice du Musée, à organiser une exposition photographique en parallèle à une exposition de dessins et d’aquarelles de l’architecte valenciennois du XIXème siècle, Constant Moyaux. Les traits fins et détaillés de ses dessins, l’attention manifeste de l’architecte à la manière dont la lumière sculpte les espaces (bâtis ou naturels) amène Pia Viewing à concevoir cette exposition personnelle de l’artiste Rémi Guerrin sur les deux sites.

« Déterminer la mémoire et son impact ; le territoire est prétexte à études. Le lieu est aussi un endroit primitif, un espace de jeu, de récréation. Tout lieu peut être vu ainsi. Expérimenter le rapport à l’espace par la trace, la cicatrice, la marque. Une temporalité spatiale perturbée par un décalage. Changer de perspective, se déplacer lentement. Aller au plus profond de l’image, au cœur de sa structure, au centre de son identité. Les procédés primitifs que j’utilise (cyanotypes, tirages au charbon) me permettent de rendre plus abordable, plus visible ce que je ressens. Travailler au rythme des saisons, en questionnant le paysage comme présence, appréhender l’échelle des choses en inscrivant la place et la trace de l’homme dans son contexte territorial, arpenter, explorer ce qui est fragile et presque imperceptible. »
Rémi Guerrin

Une exposition personnelle dans deux lieux et une édition monographique.
Premier volet de l’exposition au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes Paysages urbains du 6 décembre 2013 au 6 avril 2014
Cette exposition et l’édition sont coproduites par le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes et le Centre régional de la photographie Nord – Pas-de-Calais, Douchy-les-Mines.

Le projet est soutenu par le Conseil général du Nord dans le cadre du dispositif « Présences artistiques dans les territoires 2012 », porté par le CRP/.
L’ouvrage monographique, une coédition Loco éditions – CRP/.

Retrouvez-nous aussi sur :