légende

Faites comme chez vous

31 mai 14 septembre 2011

Dans le cadre de Béthune 2011, capitale régionale de la culture, le CRP/ est intervenu. L’ensemble des manifestations de diffusion de la collection et de l’artothèque du CRP/ était intitulé « Faites comme chez vous » et est décrit ci-dessous.

Les expositions étaient accompagnées d’actions de médiation dans toutes les communes et une dizaine d’établissements scolaires sur le territoire de l’Artois.

Du 31 mai au 17 juillet 2011, Vieille-Chapelle

Restaurant O fil de l’eau — 238, rue de la Place

Germaine Chaumel (1895-1982, France), Les façades de cinéma, vers 1940

Germaine Chaumel montre les photographies d’une France que l’on n’est peu habitué à voir lorsque l’on évoque les années quarante, celles des façades de cinéma. Cette photographe devient reporter en 1938, elle est passionnée de cinéma et réalise un ensemble de photographies à la demande des exploitants de salles. À l’affiche : Fièvres, Les Rapaces, Gueule d’Amour…, tout un programme !

Du 7 juin au 20 juillet 2011, Béthune

Le Garage — 169, boulevard Raymond Poincaré

L ’exposition au Garage à Béthune proposait une sélection des projets photographiques les plus emblématiques du travail du CRP/. Par exemple, certains extraits de la Mission Photographique Transmanche, qui s’étend sur 18 ans, étaient montrés. En effet, une vingtaine de photographes ont travaillé sur cette mission dans le Nord – Pas-de-Calais entre 1988 et 2005 : autant d’auteurs qui offrent chacun une approche différente du paysage urbain ou rural de notre région : l’autoroute A26, ancienne route de l’étain et ligne de front de la Première Guerre Mondiale en 1916, photographiée par John Davies et Michel Kempf, la « Vue d’oiseau », vues aériennes, captées par Marilyn Bridges, le voyage aller-retour Calais-Douvres en ferry effectué par les britanniques qui cherchent des tarifs avantageux pour consommer, ayant inspiré Martin Parr pour faire un portrait haut en couleurs d’une population imprégnée du monde de la consommation…

D’autres œuvres plus récentes complétaient cette exposition historique : certaines vues de la frontière franco-belge issues de la série Transfrontalière d’Anne-Marie Filaire (2008), les paysages hivernaux traversés par la course cycliste Paris – Roubaix de Jean-Pierre Gilson (2010) et une œuvre sous forme d’une série de cartes postales originales, réalisées à partir de prises de vues d’architectures singulières du Nord – Pas-de-Calais par Frédéric Lefever… Autour de cette proposition au Garage, rayonnent plusieurs chemins qui permettent de se faufiler dans l’exploration des expositions « Faites comme chez vous » : les tirages originaux et les éditions, la géographie du territoire, son observation grâce à la commande photographique, qu’elle soit œuvre ou document.

Du 9 juin au 20 juillet 2011, Beuvry

Médiathèque municipale — 3, rue Sadi Carnot

Dityvon (1937-2008, France), Canal du Nord
Mission Photographique Transmanche 1989-1990

La proximité du canal de Beuvry était l’occasion de montrer ce travail de Dityvon. Dans un monde où les axes de communication se sont largement développés, le Canal du Nord nous montre son point de vue et celui des bateliers qui vivent et travaillent à bord des péniches. Un échange entre voisines, une fillette qui saute à la corde, le vol d’une mouette, les passerelles des écluses rappellent la nature graphique du travail photographique de cet auteur de renom et co-fondateur de l’Agence Viva en 1972. Dityvon, qui obtient le prix Niépce en 1970, est un des photographes qui marquent fortement l’histoire du CRP/.

Du 18 juin au 24 juin 2011, Essars

Salle des Mariages — Rue du 11 novembre

Michel Vanden Eeckhoudt (1947-, Belgique), Sur la ligne
Mission Photographique Transmanche 1993-1994, collection du CRP/

À Essars, la Mairie a accueillit une sélection de photographies du belge Michel Vanden Eeckhoudt. Sur la ligne, est sa vision de la frontière entre la Belgique et la France qui n’est tracée par aucun élément naturel. C’est donc une ambiance, de part et d’autre d’un espace indécis qu’il désigne, au début des années 1990. Ce travail nous livre, non sans humour, son point de vue Sur la ligne : le portrait d’un douanier français, les familles à la mer du Nord, les géants du Carnaval d’Ypres…

Du 21 juin au 1er juillet 2011, Béthune

La Péniche Opéra — Port de Plaisance de Béthune

Colette Portal (1936-, France), Version originale, collection du CRP

Colette Portal nous fait part de son ressentit face au film Pandora d’Albert Lewin en version originale, joué par Ava Gardner et James Mason. Elle a souhaité nous montrer la beauté des images et des paroles « qui tombaient blanc sur noir au bas de l’écran » et qui ont déclenché en elle un mécanisme de séduction.

Du 18 juin au 7 juillet 2011, Chocques

La boulangerie / La boucherie — 193, rue Principale / 200, rue Principale

Kasimir Zgorecki (1904-1980, pologne), Portraits de familles polonaises devant leur magasin, 1920-1930
Collection du CRP/

Au début des années 1920, Kasimir Zgorecki est un jeune émigré polonais qui arrive dans le bassin minier. Il est d’abord mineur, puis devient photographe. Autodidacte, il répond à la demande des commerçants qui veulent, fiers de leur réussite, envoyer au pays leurs portraits de familles polonaises devant leur magasin. À la boucherie et à la boulangerie, de chaque côté de la rue Principale à Chocques, à l’intérieur de ces magasins on retrouvait quatre portraits de familles. À la même période, LA SMOB/ La Scène Mobile, qui se déplaçait aussi de village en village, était installé du 23 juin au 3 juillet sur le terrain des sports à Chocques.

Du 25 juin au 14 septembre 2011, Douchy-les-Mines

CRP/ — Place des Nations

. Séquence été
Le portrait dans la collection du CRP/

À la galerie de l’ancienne Poste de Douchy-les-Mines, et en complément aux actions menées dans le cadre de Béthune 2011, Capitale régionale de la Culture, le CRP/ montrait la séquence estivale d’une exposition sur la thématique du portrait à partir de sa collection.

. Séquence automne
Le paysage dans la collection du CRP/

L’exposition Le paysage dans la collection du CRP/ proposait un ensemble de photographies permettant d’explorer la notion de paysage sous différentes facettes. Elle fait suite à celle montrée cet été dans la galerie à Douchy sur le portrait dans la collection.
Une grande part des photographies sélectionnées pour l’exposition, est issue de la Mission Photographique Transmanche, un projet réalisé sur 18 ans avec 27 commandes qui a marqué l’histoire du CRP/. D’autres images de la collection viennent compléter le propos en évoquant le rapport entre la photographie le document et l’histoire de l’art, ainsi que les notions d’espace, d’environnement et de paysage.

« Quand on évoque le paysage aujourd’hui, on parle de perceptions individuelles mais aussi de représentations collectives, de nature mais également de société, de contemplation esthétique et de maîtrise du territoire, de psychologie et de politique. Chacun et nous tous faisons et défaisons les paysages, de façon anarchique la plupart du temps, concertée le plus rarement. Les “professionnels” du paysage sont conscients de la complexité de leur objet, qui se résout le plus souvent d’ailleurs en un “ projet ”, une réalité mentale qui joue dans le monde physique comme un dispositif jamais tout à fait bien ajusté. »

« Signé de l’inscription de l’homme dans la nature, le paysage – sa représentation – est infléchi en tel ou tel sens selon que nous sommes plus ou moins sensibles à tel ou tel de ses aspects. Ni document à conserver ni monument à édifier, il est essentiellement un processus de transformation. Si nous y sommes davantage sensibles aujourd’hui, c’est sans doute que le monde s’urbanisant, ses limites se rapprochent de nous. Le paysage dit au citadin quelque chose de son histoire et les artistes qui y interviennent, retrouvent dans cette histoire une dimension sociale qui caractérise aussi l’activité artistique. »

Deux citations de Gilles A. Tiberghien, Nature, Art, Paysage, éd. Actes Sud, école nationale supérieure du paysage, centre du paysage, Arles, 2001.

Du 9 juillet au 16 juillet 2011, Annequin

Salon d’Honneur de la Mairie — Place Emile Basly

Joseph Quentin (1857-1946, France), La Mine, 1898-1914

En plein coeur du bassin minier, la mémoire des mineurs est présente. Une des principales missions du CRP/ est d’associer la création contemporaine en photographie à la volonté de sauvegarder la mémoire collective de la région Nord – Pas-de-Calais. En passant commande à des photographes qui, par leur travail créatif, enregistrent les évolutions de l’environnement dans lequel nous vivons, le CRP/ souhaite constituer au fil des ans une trace riche et diversifiée du territoire. Lors de l’exposition La Mine en œuvre 1890-1990. L’homme et l’industrie minière dans le Nord – Pas-de-Calais, le CRP/ a souhaité mettre en valeur la richesse d’une région, de son histoire, de la mémoire collective des habitants par des expositions originales et contemporaines issues de fonds photographiques documentaires. Ici, les photographies de Joseph Quentin, célèbres pour témoigner de cette époque de la mine, font exister cette mémoire. Les femmes « lampistes » et celles qui trient le charbon ainsi que les hommes au fond de la mine puis au jour sont représentés. Au début du XXe siècle, cette aventure industrielle est accompagnée par la photographie, qui ne manque pas, au-delà du document, et selon les auteurs, de témoigner encore aujourd’hui de cette histoire humaine.

Du 9 juillet au 16 juillet 2011, Vermelles

Bibliothèque communale — Espace Nelson Mandela, rue Jean Jaurès

Jean Marquis (1926-, France), extraits du portfolio, 2006

Une bibliothèque se prête à la découverte d’un portfolio. Originaire du Nord et longtemps photographe pour la presse française et internationale, Jean Marquis montre avec cette série sa vision du monde dans les années soixante. Les images sont exposées sur les tables de la salle de lecture : Liverpool, la mine, le canal d’Amiens, la Corrèze, la route du camionneur, un portrait de l’artiste Alberto Giacometti dans son atelier… Un ouvrage intitulé Jean Marquis, un regard aventureux, a été édité par le CRP/ en 2001.

Du 9 juillet au 17 juillet 2011, Houdain

Espace de restauration de la Base de loisirs — Parc d’Olhain

Daniel Maigné (1957-, France), Vents d’autan, 2001

On peut accéder au Parc d’Olhain, depuis les villages alentours, par les chemins de randonnées. Les photographies de Daniel Maigné nous offrent des vues de sa campagne en été. Le photographe nous montre une ambiance estivale pleine de rêves et d’enfance en Gascogne dans les années quatre-vingt-dix. Ces photographies ont fait l’objet d’un livre Vents d’autan, édité par le CRP/ en 2001.

Retrouvez-nous aussi sur :