10/septembre 2020
Du 10 septembre au 15 novembre 2020
entrée libre
Institut pour la photographie
11 rue de Thionville
59000 Lille

www.institut-photo.com

Exposition "Les dolines" / Ilanit Illouz

3-ilanit-illouz-dolines-les-roseaux-2016
3-ilanit-illouz-dolines-les-roseaux-2016
© Ilanit Illouz, Dolines, Les roseaux, 2016. Produit avec le soutien de la Fondation des Artistes

Dans le cadre de la carte blanche de l’Institut pour la photographie au CRP/, Ilanit Illouz présente en écho à l’exposition Flux, une société en mouvement, un ensemble d’œuvres photographiques et sur papier de la série Dolines produite entre 2016 et 2020.

Plasticienne et photographe, Ilanit Illouz arpente des territoires dont elle restitue la mémoire en y collectant des traces organiques et minérales qu’elle photographie et réinvente en studio par des traitements originaux de l’image. Ses recherches inspirent un projet artistique qui alerte sur l’épuisement des ressources naturelles du fait des activités humaines.

En 2016, elle explore le désert de Judée et surtout la mer Morte, théâtre d’une catastrophe écologique en cours provoquée par des grandes infrastructures (barrage, canal) construites par deux des états riverains : Israël et la Jordanie. L’assèchement de ce grand lac salé a creusé d’innombrables cratères qu’on appelle les Dolines. Ce lieu marqué dès l’Antiquité par l’extraction du fameux bitume de Judée est relié par Ilanit Illouz à l’histoire de la photographie. Niépce invente vers 1820 un procédé photomécanique permettant de reproduire des dessins en les mettant au contact de plaques de verre ou de cuivre enduites de bitume de Judée aux propriétés photosensibles. Ilanit Illouz s’inspire de cette démarche expérimentale avec des tirages pigmentaires dégradés au sel même de la mer Morte pour graver dans la matière photographique l’identité physique du lieu et obtenir des images qui apparaissent fossilisées dans le sel, figeant ainsi au tirage une trame organique vivante. La beauté formelle des concrétions salines et des agrégats pierreux du paysage lunaire est aussi le stigmate de la disparition progressive d’un écosystème unique.

Commissariat : Muriel Enjalran

10/septembre 2020
Du 10 septembre au 15 novembre 2020
entrée libre
Institut pour la photographie
11 rue de Thionville
59000 Lille

www.institut-photo.com
Retrouvez-nous aussi sur :