09/janvier 2018
Du 9 janvier au 8 février 2018
Lycée polyvalent Léonard De Vinci
Rue du Pasteur Martin Luther King
62100 Calais

Corps naturel, corps artificiel

Rémi Guerrin, Damis, Cyprien, Faches-Thumesnil, été 1998, 9 x 12 cm, épreuve pigmentaire au sel de chrome, carbon print, Artothèque du CRP/

Le lycée Léonard De Vinci à Calais, présente une sélection de photographies issues de l’artothèque du CRP/ en lien avec le thème de culture général du BTS 2018 : Corps naturel, corps articiciel.

Le corps qui nous est donné à la naissance, source de bien-être, de plaisir, de douleur, évolue selon les lois de la nature et sous l’influence du milieu dans lequel nous vivons. Il se transforme, parfois lentement, imperceptiblement, parfois plus rapidement – à l’adolescence, par exemple -, parfois même violemment – en cas d’accident ou de maladie. Nous pouvons alors avoir l’impression que notre propre corps nous échappe, il peut même nous sembler étranger : on ne le reconnaît pas, on ne se reconnaît plus en lui. Mais il est possible de l’apprivoiser, de soigner son apparence, voire de le modeler, de le discipliner, de l’améliorer, et même à présent de « l’augmenter ». Certains font donc acte de volonté et choisissent de l’entretenir, de le développer par le sport, de le modifier par la chirurgie esthétique ou par les technologies médicales les plus modernes.

Il faut une époque où le vieillissement et les accidents de la vie imposaient progressivement un corps diminué qu’on pouvait accepter avec une forme de sage sérénité. Les progrès scientifiques et technologiques incitent de plus en plus à refuser cette évolution naturelle qui porte atteinte tant à l’image que nous avons de nous-mêmes qu’à ce qui nous définit essentiellement : notre mobilité, nos perceptions, nos performances physiques et mentales.

09/janvier 2018
Du 9 janvier au 8 février 2018
Lycée polyvalent Léonard De Vinci
Rue du Pasteur Martin Luther King
62100 Calais