Transmanche 12 / Frontière franco-belge

Olivo Barbieri

Épuisé

Au moment où disparaissent les barrières douanières, il semblait intéressant de porter le regard sur cette frontière extrêmement artificielle entre la France et la Belgique, qui ne s’appuie sur aucun élément naturel, que ce soit un fleuve ou une montagne… Cette zone frontalière comporte du côté belge comme du côté français des continuités de paysage, de lumière, d’architecture. Elle a été le théâtre partagé des conflits répétés de l’histoire. Les activités économiques, avec en particulier la révolution industrielle autour d’un bassin minier qui va de Liège à Béthune, les ensembles linguistiques ont tissé d’autres solidarités de part et d’autre. Pourtant malgré ces contiguïtés, les ruptures d’ordre culturel, les registres changeants de la palette des couleurs ou encore la disparité de l’habitat, frappent l’observateur.

La sollicitation d’Olivo Barbieri pour travailler un réel aussi contradictoire ne relève pas du hasard. Elle fait appel à la subtilité, à la distance mais aussi à l’investissement de cet artiste italien, pour un espace aux confins de la latinité et du catholicisme.

De tout cet enchevêtrement, Olivo Barbieri nous propose des images complexes, voire machiavéliques où les niveaux de lecture s’entrecroisent, rebondissent et se font écho.

23 x 30 cm, 32 pages, couleurs
Edition français - anglais - italien
Année 1993, ISBN 2 904 538 37 2